Corne de Brume, présentée par Carole Piédalue.

© Nicolas Longpré
© Nicolas Longpré
  

        Corne de brume, Sculpture, 2011.
        Branches de cornouiller, laine feutrée, clou rouillé, bois

       

"J’ai voulu explorer davantage le concept d'une sculpture fait  d'une combinaison de matières organiques ramassées dans l'environnement  (racine, branche, etc.) et d'éléments de mon langage plastique (dessin, toile, fibres) depuis longtemps abandonnés dans mes cartables. 

La nécessité de travailler à partir de ce qui est là, autour de moi, est devenue essentielle à ma pratique puisqu'elle me relie  à mon milieu naturel et me permet de traduire avec plus de force ma préoccupation face à l'environnement. Le travail avec la matière récupérée me permet aussi d’illustrer le riche potentiel de ressources et d’objets réutilisables que nous possédons  autour de nous.  

Ainsi, créée à partir  de bois et de clou rouillé glanés au bord d’un ancien quai, de branches de cornouiller cueillies au abord de mon atelier et de fibres textiles trouvées dans mon grenier,  Corne de brume est  un objet insolite qui symbolise à la fois  la corne d’abondance et la corne de brume.  

Dans cet amalgame,  la corne d'abondance représente la terre comme source de bienfaits et de ressources alors que la corne de brume symbolise le signal d'alerte face à une terre en péril et la nécessité de se mettre en action pour la préserver"

Carole Piédalue, 2011, Îles-de-la-Madeleine.


© Nicolas Longpré
                                                    Carole Piédalue, et Céline Bouffard