Jean-Yves Vigneau présente l'oeuvre MORUE

morue

Installation de jean-Yves vigneau, gatineau, 2014


Exposition du 5 juillet au 14 août 2014

Vernissage café-croissants le samedi 5 juillet dès 10h30

Espace Colis suspect à l'aéroport des Iles-de-la-Madeleine


©Jean-Yves Vigneau

Plus de 20 ans après la mise en place du moratoire sur la morue, l'espèce est toujours en voie d'extinction - à preuve que Dieu et le Gouvernement ont failli à leur tâche de mettre du poisson dans la mer, faisant ainsi mentir le vieil adage qui dit : « Donne un poisson à un homme et tu le nourriras pour un jour. Apprend-lui à pêcher et tu le nourriras pour la vie. »
Jean-Yves Vigneau, Gatineau


Aspect incontournable de la culture maritime, l’œuvre de Jean-Yves Vigneau aborde une réflexion sur la pêche : Le moratoire sur la pêche à la morue dans l’Atlantique Nord décrété par le Canada en 1992 n'a été qu'un autre signal annonçant l'irrévocable déclin d'une culture de cueillette et d'une manière de vivre. Apprend à l’homme à pêcher et il videra la mer.

L’artiste se raconte…

Mon île n'est pas qu'une parcelle de terre entourée d'eau; c'est le point focal d'où partent toutes mes lignes de fuite. Je suis né aux Iles-de-la-Madeleine sur une île si petite que je pouvais voir la mer tout autour juste en tournant la tête. D’un seul coup d’oeil je pouvais contempler le monde entier. Le paysage et la culture insulaires ont donc forgé mon regard sur le monde et fait de moi un islomane, mot inventé par Lawrence Durrell pour décrire un individu qui quoique apparemment normal est atteint d’une sorte de dérangement de l’esprit et ressent les effets d’une indescriptible intoxication à la seule idée d’une petite parcelle de terre entourée d’eau.

J’ai cultivé mes liens affectifs et esthétiques avec le paysage et la culture maritimes comme la plupart des insulaires qui continuent une fois sur la terre ferme à s’identifier à leur île d’origine. Au cours des années, j’ai traduit cet attachement dans un corpus de travail qui comprend sculptures, installations, dessins, photographies et vidéos. 

À travers des œuvres in situ qui prennent souvent pour appui mythes et légendes, écueils et naufrages, c’est toujours un peu de ma propre histoire qui s’inscrit dans de nouveaux paysages. Je demeure en même temps perméable aux lieux et aux gens qui les habitent, et m’attarde à développer de nouveaux rapports avec le monde maritime et la culture insulaire. De là naissent des images inédites, parce que devant la mer à perte de vue, l'esprit se met à inventer des horizons.
Jean-Yves Vigneau, Gatineau


BIOGRAPHIE

Jean-Yves vigneau a fait plusieurs séjours en résidence de création dont, tout récemment, au Pays de Galles et en Finlande Il a réalisé de nombreuses œuvres au Canada ainsi qu’au Brésil, au Pays de Galles et en Pologne. Membre d’AdMare, il a été commissaire du symposium les islomanes en 2004. Plusieurs fois boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des Arts du Canada, il a réalisé maintes expositions solo et une vingtaine d’œuvres publiques permanentes. Il se définit d’abord comme sculpteur mais son travail inclut le dessin, la photographie et la vidéo.