Caroline Loncol Daigneault en résidence au centre d’artistes AdMare


Du 17 juin au 2 juillet 2015, Caroline Loncol Daigneault sera commissaire en résidence au centre d’artistes AdMare. Son séjour aura pour but de sonder le territoire des Îles-de-la-Madeleine afin de lancer un appel de dossiers à travers les Maritimes, pour un événement artistique à venir en juin 2016. Son projet s’orientera autour de la communication entre les communautés artistiques du golfe du Saint-Laurent. Au-delà de la solidarité géographique, les artistes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et de Terre-Neuve-Labrador seront invités à créer des liens à travers leurs pratiques respectives.

À travers cette initiative, le centre d’artistes AdMare soutient les recherches curatoriales en art actuel au Québec, et fait bénéficier les communautés atlantiques d’une expertise nouvelle sur des préoccupations communes.

Le lancement de l’appel de dossiers aura lieu au début du mois de juillet 2015.



 Caroline Loncol Daigneault est auteure, commissaire et chercheure. En 2013-2014, elle est invitée comme auteure-témoin par l’artiste chorégraphe Tedi Tafel ainsi que par le centre Vaste et Vague dans le cadre d’un projet avec les communautés locales micmaques. En 2012, elle était commissaire de la Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli placée sous le thème de l’hospitalité, puis d'ELLE MARCHE blue mountain, une exposition-laboratoire avec l’artiste Vida Simon. Ardente défenseure des formes hybrides de l'écriture sur les arts, elle a notamment développé le Laboratoire parcellaire, une résidence d'auteurs à OBORO, qui a donné lieu à un cycle de médiation et à un ouvrage éponyme qu’elle a dirigé aux éditions La Peuplade (2011). Récipiendaire d’une subvention de projet aux critiques et commissaires du Conseil des arts du Canada, elle se consacre également à l’écriture d’un ouvrage s’intéressant aux dialogues qu’engagent des artistes femmes avec l’environnement.



 Consultez notre communiqué ici.