INVITATION : Portes ouvertes de l'atelier de Sonia Beauchesne

-INVITATION- 
Causerie avec Égide Leblanc sur la géologie des Iles et Sonia Beauchesne sur le sel et son utilisation artistique
Quand:  samedi 13 octobre de 13h30 à 16h30
: atelier de Claude Bourque au 136 chemin des Chalets à l'Étang-du-Nord
Photo: Dominique Leroux














Le samedi 13 octobre de 13h30 à 16h30, vous êtes invités à rencontrer Sonia Beauchesne artiste en bijou contemporain, à visiter son espace de création situé dans l'atelier de Claude Bourque et à discuter avec Égide Leblanc, technicien géologue. 
Du 3 au 20 octobre 2018, le centre d’artistes AdMare accueille Sonia Beauchesne (Québec) en résidence de création dans le cadre du programme Excursion, dédié aux artistes en métiers d'art d'expression. Durant sa résidence, Sonia travaille sur un nouveau projet de recherche intitulé Ma nature prend le dessus, une exploration à partir d'une des matières premières des Iles-de-la-Madeleine: le sel (gracieuseté de Mines Seleine). 

Au programme des Portes Ouvertes :
14h : Causerie avec Égide Leblanc  et discussion avec Sonia Beauchesne .
15h30 : Démonstration du travail de l'artiste. 
Sonia Beauchesne travaille en joaillerie depuis 20 ans. Suite à son DEC en métiers d’art au Cégep Limoilou, elle présente ses bijoux dans des salons, des boutiques et des galeries au Canada, aux États- Unis, en Belgique, et jusqu’en Corée du Sud. L’artiste a reçu de nombreux prix, bourses et mentions. Ses explorations récentes se campent davantage en bijou contemporain. Sans bouder les matières nobles et les techniques liées à la joaillerie traditionnelle, elle réinvestit son savoir-faire pour créer des pièces qui s’apparentent à des sculptures portables malgré leur fragilité et leur friabilité. Sonia enseigne depuis une dizaine d’années en métiers d’art. Bien qu’ayant un fort penchant pour le bijou, son intérêt se déploie à l’ensemble des disciplines en métiers d’art actuel. Site internet: http://www.soniabeauchesne.com
Technicien géologue de formation, employé chez Mines Seleine, Égide Leblanc (Îles-de-la-Madeleine, Qc) est né sur les grès rouges de Pointe-aux-Loups en 1963. C’est sa passion pour la géologie qui le fait vibrer tous les jours. Tout jeune, Égide voyait déjà son avenir se dessiner au contact des roches. Il écrasait de petits cailloux pour pouvoir les goûter. Il aime aussi toucher la roche, savoir si elle est douce, rugueuse ou graisseuse. Pour lui, toucher une roche s’apparente à toucher un vieux livre d’histoire qu’on s’apprêterait à dévorer. Puis, c’est au regard que le verdict final se dresse. La pierre telle qu’on la voit : grise, verte, jaune, plissée ou marbrée, avec des petites paillettes de mica, ou bien les empreintes d’une vie archaïque.