A propos d'AdMare

AdMare  (prononcé «ad-maré») : du latin ad : vers, en direction de, et mare : mer. Vers la mer; du côté de la mer; en direction de la mer.

Mandat
AdMare promeut l’art actuel aux Îles-de-la-Madeleine. 
Avec une programmation régulière d’expositions individuelles et collectives, des résidences, des événements artistiques d’envergure et des projets de publication, AdMare offre aux artistes un espace de ressourcement, d’exploration, d’échange et de réflexion en relation avec le territoire et la communauté dans laquelle il opère. 

Vision 
À l’écart des centres universitaires, des institutions muséales et éloigné des autres centres d’artistes, AdMare est le seul organisme qui œuvre aux Îles-de-la-Madeleine pour la mise en valeur, le dynamisme et le renouvellement des pratiques en art actuel. Habité par la spécificité de son territoire, le centre offre aux artistes et aux commissaires un espace de recherche, de création et de diffusion marqué par la culture maritime et insulaire, sensible au contexte géographique, social et artistique. 

Ouvert à la pluralité des pratiques en arts visuels, il est enclin à susciter des réflexions qui touchent la communauté artistique et celle de l’archipel, tant par ses choix artistiques, sa présentation sur le territoire que par l’élaboration d’un programme d’activités destiné aux artistes et au grand public. Il favorise les rencontres entre les œuvres, les artistes et les publics. Il garde le souci d’encourager la relève, de soutenir la reconnaissance des artistes et la professionnalisation localement, il défend une programmation pluridisciplinaire pour offrir aux publics des expériences variées, il expose dans l’espace public de manière à faire découvrir l’art de façon privilégiée, à toucher le plus large public et à frapper l’imaginaire collectif.

En fonctionnant à la manière d’un centre d’expérimentation, AdMare contribue à nourrir et renouveler le secteur des arts visuels des Iles-de-la-Madeleine, dynamique, mais limité, et permet de maintenir un maillon géographiquement original dans l’écologie de l’art actuel. AdMare se positionne en effet en faveur de la consolidation des liens entre les milieux artistiques de l’est du Québec et de l’Atlantique.

Un peu d’histoire

Le Regroupement des artistes professionnels en arts visuels des Iles-de-la-Madeleine AdMare a vu le jour en 1998 suite à la volonté d’un noyau d’artistes des Îles de soutenir la création en arts visuels sur l’archipel. Étaient présents à l’assemblée générale de fondation en 1999 : Marie-Michèle Allard, Marie Berger, Angèle Brisson, Micheline Couture, Jean-François Cyr, Marlène Devost, Jacline Dupuis, Daniel Gautier, Danielle Gosselin, René Lemay, Yves Pharand, Carole Piédalue et Lucien Turbide. Pendant cinq ans, le Regroupement réalise plusieurs événements de création et de diffusion, dont trois majeurs qui témoignent du dynamisme du milieu : les symposiums Mer Océane (1998), Les Muses (1999) et Sur la mer comme au ciel (2000).

En 2003, des membres du Regroupement entreprennent de fonder le Centre d’artistes autogéré AdMare, axé sur les pratiques actuelles en arts visuels. Avec le soutien de plusieurs partenaires locaux, le nouveau Centre s’installe au « Chalet des scouts » de Cap-aux-Meules, situé le long du Sentier du Littoral. On y retrouve un espace de création et de diffusion, un logement pour les artistes en résidence, deux ateliers de production et de l’équipement. Le Centre amorce une programmation d’expositions, de résidences d’artistes, de conférences et d’ateliers et réalise un autre symposium, Les Islomanes (2004).

En 2006, AdMare cesse de bénéficier de ses locaux et amorce un partenariat avec La grande école, à Havre-aux-Maisons, pour la tenue de résidences d’artistes, d’expositions et d’événements. Le bureau de l’organisme est aujourd’hui situé au Centre récréatif de l’Étang-du-Nord.

Après 12 ans d’existence, AdMare aura réalisé 4 symposiums et 25 expositions / résidences, impliquant au total 86 artistes professionnels.

À cela s’ajoute les conférences, ateliers de création et événements spéciaux, ainsi que les 2 bourses de création et 2 publications.